•  

     

     

     

     

    Fuzhou : un style de coiffure selon le statut marital

      

      

    Dans le passé, à Fuzhou, au Sud de la Chine, "yisao" et "yimei" (femmes mariées et femmes célibataires) pouvaient être distinguées les unes des autres selon leur style de coiffure.

    Dans la période suivant la dynastie Qing (1644-1911) et au début de la République de Chine (1912), les femmes mariées de Fuzhou portaient leurs cheveux en chignons alors que les célibataires portaient une natte, ce qui était une habitude généralement acceptée et personne n'allait contre celle-ci. Celles avec un chignon étaient respectueusement appelées "yisao" alors que celles portant une natte étaient appelées "yimei" de façon engageante. Ainsi la marque était claire et la frontière était définie : vous pouviez juger au premier coup d'oeil, sans erreur.

    Pendant les années 1920, 1930, le style de coiffure des femmes mariées a progressivement changé, du chignon à la permanente à la mode.

      

      

    Le jour précédant le mariage, la jeune fille allait chez le coiffeur pour se faire permanenter, accompagnée de son amie ou d'une parente. Après la permanente, quand elle marchait dans la rue, chacun (que se soit des connaissances ou des étrangers) pouvait comprendre qu'elle allait bientôt devenir une jeune mariée. A cette époque, la limite entre "yisao " et "yimei " était toujours claire, aussi, vous ne pouviez pas faire d'impair si vous appeliez quelqu'un selon son style de coiffure.

     

      

    Plus tard, les adolescentes non mariées se sont fait permanenter elles aussi, et quelques "yisao", devenues mères, ont quand même natté leurs cheveux. Aussi est-il devenu difficile de distinguer une "yisao " d'une "yimei " selon le style de coiffure uniquement.

     
    michelem,
    Pour Chine Informations
     
     
     
     




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique