•  

     

     

    La minorité chinoise Achang

     

     

     


    La plupart des 34.000 achangs vivent dans le sud-ouest du Yunnan, dans une région au climat chaud et où la terre est très fertile.
    Les hommes aiment porter des vestes bleues, blanches ou noires, boutonnées sur le devant, bien qu’à certains endroits, ils les portent boutonnées du côté gauche. Les femmes adorent les bijoux en argent.   
      
      
      
    Leur habillement varie selon l’endroit où elles demeurent, mais règle générale, les femmes mariées portent une jupe et une veste à manches ajustées, et elles portent un turban noir ou bleu qui peut être relativement haut.   Les célibataires portent le pantalon et attachent leur cheveu en queue de cheval sur le dessus de la tête.
      
      
    Les jeunes aiment mâcher de la noix de bétel, ce qui noircit les dents, mais cette coutume tend à disparaître.  
     
      
    Les Achang chérissent leur culture orale composée de ballades, d’histoires et de contes. Les chants alternés constituent un loisir populaire chez les jeunes. Les instruments de musique utilisés comprennent le qin en bambou (un instrument à cordes), la flûte en bambou, le sheng en forme de calebasse (un instrument à vent), le sanxian ( un instrument à trois cordes), le tambour en patte d’éléphant et le gong.  
     
     
     
      
      
      
    La danse du Tambour et la danse du Singe sont les plus populaires. L’artisanat comprend la broderie, la laque, la teinture, le tissage, la gravure et la fabrication d’objets en argent, et cet artisanat est reconnu pour ses motifs élaborés.
     
     
     
     
    SOURCES
    http://yunnan-chine.blogspot.fr/search/label/minorit%C3%A9%20chinoise%20Achang
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique