• La vallée de JIUZHAIGOU(CHINE)

    La vallée de JIUZHAIGOU(CHINE)

     

     

    Région d'intérêt panoramique et historique de la vallée de Jiuzhaigou

     


    S'étendant sur une superficie de 72 000 ha dans le nord de la province du Sichuan, la vallée de Jiuzhaigou, extrêmement accidentée, culmine à plus de 4 800 m d'altitude et comprend de ce fait une série d'écosystèmes forestiers très variés. Ses superbes paysages se caractérisent notamment par un chapelet de cônes karstiques étroits et des chutes d'eau spectaculaires. La vallée abrite, en outre, quelque 140 espèces d'oiseaux, ainsi qu'un certain nombre d'espèces végétales et animales menacées, dont le panda géant et le takin du Sichuan.

    *

    Jiuzhaigou est située dans le département autonome tibétain et qiang d'Aba, sur le cours supérieur de la rivière Minjiang.

      

    Elle se trouve au pied du pic Garna, dans la section méridionale de la chaîne de montagnes Minshan. Jusqu'à récemment, sa partie située en hautes montagnes était restée peu fréquentée du fait de son inaccessibilité; seuls certains sentiers ou pistes équestres s'y rendaient.

      

    Neuf villages

    tibétains sont dispersés le long de la vallée et des lacs alpestres.

      

    De là le nom de Jiuzhaigou qui signifie : vallée des neuf villages.

      

    La " région pittoresque de Jiuzhaigou " réfère au " Y " formé par les trois vallées de Shuzheng, Rize et Zechawa.

      

      

    Cette région s'étend sur une longueur totale de plus de 50 km et est habitée par des Tibétains. Elle est accessible à longueur d'année, mais c'est en automne que la vallée est à son meilleur.

     

    Au plus haut de la vallée de Zechawa se trouve le lac Changhai, et à l'extrémité de la vallée de Rize, le lac Fangcao.

      

    Les deux vallées descendent vers le nord et se rejoignent à Nuorilang pour former le commencement de la vallée de Shuzheng. De la jonction de ces deux vallées jusqu'à la sortie de la vallée de Shuzheng, la baisse d'altitude atteint 1 000 m ou plus. Sur l'ensemble de la distance s'alignent 114 lacs en escalier entre lesquels on trouve 17 groupes de chutes d'eau, 11 torrents et 5 bancs de tuf calcaire.

      

    Le paradis sur Terre

    La vallée de Jiuzhaigou se vante d'avoir l'air le plus frais sur Terre, alors que la visibilité horizontale peut aller jusqu'à 50 km. Son climat en est un de mousson tempérée : ensoleillé, clair et frais en été, mais non venteux en hiver.

      

    C'est le lieu de villégiature idéal pour le tourisme et les vacances.

     

    La flore y est particulièrement riche. On compte 30 000 ha de forêts naturelles, 2 576 espèces de plantes supérieures et 400 espèces de plantes inférieures. Avec ses nombreux lacs et sa végétation diverse, Jiuzhaigou possède son propre écosystème qui fournit le meilleur habitat pour les animaux sauvages. Les recherches démontrent qu'on y trouve 170 espèces de vertébrés, dont 141 d'oiseaux.

      

    En 1982, le Conseil des affaires d'État a reconnu la vallée de Jiuzhaigou comme un secteur pittoresque clé du pays. En octobre 1995, la vallée a été inscrite au Programme des réserves pour l'Homme et la Biosphère.

     

    L'entrée de la vallée se trouve à 2 000 m au-dessus du niveau de la mer, et à mesure que l'altitude augmente, les scènes changent continuellement, ce qui rend chaque pas toujours aussi enchanteur. La séquence d'images pittoresques ressemble à une symphonie grandiose, chaque mouvement présentant une beauté inoubliable.

     


    Le prélude est composé des 7 km qui vont de l'entrée de la vallée jusqu'à la vallée de Heye.

    De cette dernière jusqu'à la région de Shuzheng, l'environnement devient soudainement spacieux; commence alors le premier mouvement de scènes pittoresques, particulièrement celles de lacs et de chutes.

      

      

      

    Encore plus loin, la grosse chute d'eau Nuorilang tombe au milieu de la verdure, tel un rideau blanc, ce qui marque le deuxième mouvement de la symphonie. Tous les sites pittoresques en haut de Nuorilang ont des caractéristiques distinctives et sont le point culminant du paysage de Jiuzhaigou : des lacs primitifs, les trois plus grandes chutes d'eau, le banc de roches le plus large et la forêt la plus épaisse.

     

    Presque tous les lacs de la vallée de Jiuzhaigou sont à proximité de la forêt, ce qui assure la pureté de leur eau dont la couleur change continuellement : le matin et en soirée, selon les saisons et s'il pleut ou s'il fait soleil. La vaste étendue de forêts présente également des couleurs magnifiques avec le changement des saisons.

     

    Sites d'intérêt

    Actuellement, il y a quatre itinéraires d'excursion dans la vallée : Shuzheng, Rize, Zechawa, et Zharu, soit plus de 60 km.

      

    Les attractions sont disséminées dans les six sections pittoresques suivantes : Shuzheng, Nuorilang, pic Jianyan, lac Changhai, Zharu et lac Céleste. Les 108 lacs des trois vallées sont les plus représentatifs, sans compter les bancs, les chutes d'eau et les dizaines de sources. Ensemble, avec les neuf villages et les douze sommets, ils forment cette merveille naturelle d'une vallée alpestre offrant des charmes saisonniers remarquables toute l'année.

    1. La vallée de Shuzheng

    C'est l'un des itinéraires principaux du secteur pittoresque; il s'étend sur environ 14 km, de l'entrée de la vallée jusqu'aux lacs de Nuorilang.

    Le banc de bonsaïs est le premier site en haut du village de Heyezhai, après l'entrée de la vallée. Des groupes de peupliers, d'azalées, de pins, de cyprès, de saules et d'arbustes de diverses variétés reposent sur les bancs du lac, comme un énorme paysage de plantes en pot, d'où son nom.

    Le lac Luwei. Il a 2,2 km de long et est relativement peu profond. En réalité, c'est un semi-marais où les roseaux abondent et où l'eau, on ne peut plus claire, coule parmi des faisceaux de roseaux.

    Le lac des Dragons jumeaux. C'est un lac mystérieux. On y trouve deux digues de dépôts calcaires qui se déploient sous l'eau transparente.

     

    Le lac Huohua. Il se trouve entre le lac des Dragons jumeaux et le lac du Dragon couché. L'eau est bleue et transparente et le lac déborde de vert tout autour, comme une grande jadéite.

     

    Le lac du Dragon couché. Ce lac petit et enchanteur est le représentant des lacs bleus. Avec sa surface tranquille et unie, il ressemble à un saphir.

     

     

    Les lacs Shuzheng.

      

    Ce groupe se compose de dizaines de lacs qui se suivent en escalier et qui s'étirent sur des kilomètres, avec une différence de dénivellation d'environ 100 mètres.

      

    Envahis par toutes sortes de végétations, les lacs coulent par-dessus les digues, entre les arbres et les buissons, pour former des chutes d'eau larges et écumantes.

      

    Parmi les lacs sinue un long sentier pédestre en planches qui enjambe des hauts-fonds. Tout le long, se succèdent les scènes de lacs paisibles et de courants impétueux. D'ailleurs, un moulin primitif de style tibétain se dresse près du sentier pédestre, et son moulin à prière tourne sous l'action de l'eau. Les Tibétains pieux fréquentent l'endroit pour rendre hommage aux dieux.

     

    La chute d'eau de Shuzheng. Elle est située tout près de la route et a environ 62 m de large et 15 m de haut. C'est la première chute d'eau après l'entrée de la vallée et la plus petite des quatre chutes principales de la vallée de Jiuzhaigou.

     

    Le village de Shuzheng. C'est le centre d'hébergement de la vallée de Jiuzhaigou. Flâner dans le village, c'est un peu comme se balader dans une image enchanteresse. Le village offre des hôtels ou des auberges de style tibétain typique. Une pagode bouddhique est placée à l'avant du village, et les Tibétains vont y psalmodier et adorer leurs dieux. Les bannières de sutras s'agitent partout. Une montagne de 4 200 m d'altitude se dresse derrière le village. C'est la montagne sacrée la plus vénérée des Tibétains dans la vallée de Jiuzhaigou : le mont du dieu Dage.

     

    Le lac Xiniu. Ce lac se trouve à l'extérieur du village de Shuzheng, vers le haut de la vallée. Il a environ 2 km de long et 18 m de profond et est à 2 400 m au-dessus du niveau de la mer.

    C'est le plus grand lac dans la vallée de Shuzheng, et celui dont les paysages sont les plus variés.

     

    La fin de la vallée de Shuzheng se trouve juste un peu plus haut; c'est l'emplacement de l'hôtel Nuorilang, le plus grand de la vallée de Jiuzhaigou. C'est ici que la vallée de Shuzheng se divise en deux : à droite, la vallée de Rize; à gauche, la vallée de Zechawa.

    2. La vallée de Rize
    La vallée de Rize a 18 km de long et se situe entre la chute d'eau Nuorilang et la forêt Yuanshilin.

      

    Les attractions le long de ce circuit sont les joyaux de la région pittoresque de Jiuzhaigou. Les visiteurs prennent habituellement un autobus jusqu'à la forêt Yuanshilin et redescendent à pied jusqu'au lac Jinghai.

     

    La forêt Yuanshilin. La vallée de Jiuzhaigou est couverte de vastes étendues de forêts vierges, et la forêt à l'extrémité supérieure de la vallée de Rize est l'une d'entre elles. Son sol est couvert d'une couche molle et épaisse de mousse et de feuilles mortes; l'air y est moite et frais.

    La source Suspendue du pic Jianyan.

    En descendant de quelques pas à partir de la forêt Yuanshilin, on peut voir un pic abrupt de 500 m, s'élancer comme une épée dans le ciel.

    Au milieu de sa falaise qui fait face au lac Fangcao, une source jaillit et chute sur environ 130 m. Le nom donné par les gens à ce phénomène est la source Suspendue.

    Le lac Fangcao. Il est ainsi appelé à cause de la couche épaisse de hautes herbes indigènes; c'est un endroit propre et paisible pour se retirer.

    Le lac Tian'e.

      

    L'eau et l'herbe sont abondantes, ce qui attire les cygnes à y établir leur habitat; on les voit souvent nager doucement sur le lac.

     

    La grotte des Griffes d'aigle. Elle se trouve sur la route près du lac Tian'e.

    Elle doit son nom aux quelque 50 empreintes de griffes d'aigle sur son mur. La légende raconte que ces empreintes auraient été faites par un esprit maléfique lors du combat que le roi Gesar (un roi tibétain) aurait gagné contre lui.

    Le lac Qianzhu et le lac Xiongmao. Le premier est appelé ainsi à cause des bambous qui l'entourent; c'est la nourriture préférée des pandas géants. Il a une étendue d'eau assez vaste et longue, et cette eau est d'un beau bleu verdoyant. Le lac Xiongmao est à proximité, un peu plus bas. Selon les dires, on appelle ce lac ainsi parce que les pandas aiment venir s'y abreuver. En fait, sous l'eau, il y a une roche blanche avec quelques veines foncées, et cela évoque un panda géant.

     

    La chute d'eau du lac Xiongmao. Elle atteint 80 m, la plus haute de toutes les chutes dans la vallée de Jiuzhaigou. À l'extrémité du sentier pédestre, au nord du lac Xiongmao, les visiteurs peuvent apercevoir un courant d'eau qui jaillit hors de l'embouchure du lac, et sur son cours, ce courant est coupé en plusieurs sections par un pic et par des roches saillantes.

      

    C'est la chute d'eau du lac Xiongmao.

     

    Le lac Wuhua. Il est situé à l'extrémité supérieure de la rivière Kongque, dans la vallée de Rize. C'est la fierté de toute la région. La section du sentier pédestre en planches, à l'ouest du lac, est le meilleur endroit pour apprécier sa beauté.

     

    La rivière Kongque. À l'automne, les arbres et les plantes sur les montagnes avoisinantes se garnissent de couleurs, et les feuilles mortes dissimulent la rivière et ses berges. Vue d'en haut, la rivière couverte de feuilles multicolores coule en serpentant, traînant derrière elle tout un éventail de teintes chatoyantes, comme celles d'un beau paon.

    Le banc Zhenzhu. En descendant le long de la route de montagne, du côté gauche, on trouve un haut-fond tranquille avec des faisceaux d'arbustes.

      

    Le haut-fond est inégal et plein de fosses desquelles le courant rebondit et éclabousse telles des perles innombrables qui brillent à la lumière du soleil. Un sentier pédestre de planches passe au-dessus, ce qui offre une vue à vol d'oiseau.

      

    L'eau se précipite et coule à grande vitesse sur environ 200 m et se déverse dans la vallée profonde pour former la chute d'eau fantastique du banc Zhenzhu.

    La chute d'eau du banc Zhenzhu. Elle a quelque 200 m de large, et la hauteur maximale de sa chute s'élève à 40 mètres. Parmi les chutes d'eau à Jiuzhaigou, cette section présente la couleur la plus spectaculaire, de même que le courant le plus rapide et le grondement d'eau le plus fort. Le meilleur emplacement pour apprécier sa beauté est le sentier pédestre en planches.

    Le lac Jinghai. Encore plus bas, à partir du banc Zhenzhu et le long de la route de montagne, la prochaine surprise est une vallée étonnamment spacieuse où coule un ruisseau clair vers le lac Jinghai. En gros, ce lac est un rectangle assez étroit, mais d'environ 1 km de long, entouré d'un côté par la forêt et des crêtes.

    Les lacs Nuorilang. Les 18 lacs se trouvent au début de la vallée de Rize, là où la vallée de Shuzheng se divise en deux. L'eau s'écoule au-dessus de la berge de l'embouchure du lac Jinghai, tombe ensuite pour former une série de chutes en escaliers, et est finalement séparée en lacs aux charmes variés par les digues de la vallée. L'eau est bleu azur, et en même temps spectaculairement colorée, étant donné les couches de chutes d'eau qui dévalent des forêts.

    La chute d'eau Nuorilang. Elle a une chute de 24 m, 270 m de large, et est à 2 365 m au-dessus du niveau de la mer. Située à l'entrée de la vallée de Rize, cette chute est la plus large de toutes les chutes d'eau de la vallée de Jiuzhaigou. Le nom Nuorilang est tibétain et désigne un dieu masculin qui évoque la magnificence et la splendeur. Une terrasse d'observation placée à l'opposé de la chute offre un panorama complet.

    Cette vallée de Jiuzhaigou est légendaire.

    On raconte que Dage offrit à son amante, la Déesse Wonosemo, un miroir qu'elle laissa tomber par inadvertance. Les débris devinrent 108 lacs aux eaux limpides. Mais, en réalité, ces lacs proviennent de la précipitation du carbonate de calcium contenu dans les eaux. Ces dépôts, avec le temps, constituent des petits digues naturelles qui retiennent l'eau. Ces paysages émaillés de travertins sont très étranges.
    La légende de l'Etang aux cinq couleurs du jardin de l'impératrice Céleste qui nous faisait rêver dans notre enfance, devient une réalité dans la vallée de Jiuzhaigou. On peut admirer les jeux de la lumière sur le lac Multicolore de la vallée Zechawa. Par intervalle, les rayons du soleil, filtrés par les feuillages, réfractés par l'eau, la colorent magnifiquement. Sous la brise, les vaguelettes scintillent et deviennent éblouissantes. Dans la transparence de l'eau, apparaissent des plantes aquatiques variées. La vallée Rize comprend plusieurs lacs dont le lac des Cinq Fleurs en forme de gourde qui est entouré de collines couvertes de plusieurs essences.
    Dans cette vallée vert émeraude, en plus des lacs, on peut contempler des cascades qui jaillissent entre les falaises abruptes. Citons les chutes de Norilong, puis celles de Zhenzhutan. Elles dévalent d'une falaise jonchée de saules sur une largeur de 100 m. D'aucuns considèrent que la cascade de Zhenzhutan est la plus fantastique. Elle se divise en rapides aux eaux lactescentes qui se précipitent depuis des millénaires dans le fonds des ravins.
    En remontant la vallée de Zechawa, on parvient au lac Changhai qui est le plus grand de tous ceux de cette région, il s'étend à 3 000 m d'altitude. Entouré de sommets enneigés toute l'année, ce lac Changhai était peu connu jusqu'en 1970. Avec le développement du tourisme en été dans cette région, on peut désormais s'y promener en bateau. Les sommets enneigés et les arbres s'y reflètent et composent des paysages d'une rare splendeur. En hiver, le Changhai est couvert de glace.

      

    sources : http://tresors.vefblog.net/7.html

      

     

    « BAIE D'ALONGLe KIMONO »