• La CITE INTERDITE

     Afficher l'image d'origine

     

     

     

    La Cité interdite (故宫,palais historique) également appelé Musée du palais (故宫博物馆) est le palais impérial au sein de la Cité impériale de Pékin dont la construction fut ordonnée par Yongle, troisième empereur Ming, et réalisée entre 1406 et 1420. Ce palais, d'une envergure inégalée — il s'étend sur une superficie de 72 ha — fait partie des palais les plus anciens et les mieux conservés de Chine.

     

     

     

    De nos jours, il est devenu un musée, le Musée du Palais, qui conserve les trésors impériaux de la civilisation chinoise ancienne et de très nombreuses œuvres d'art chinois de première importance :

     

    peintures, bronzes, céramiques, instruments de musique, laques, etc.

     916

     Fichier:Forbidden city map wp 1.png

     

     Plan de la Cité interdite.

     

    Les lettres en rouge sont utilisées pour localiser les principaux bâtiments.

     

     


    - - - Ligne de séparation approximative entre les cours intérieure (au nord) et extérieure (au sud) .


    A. Porte du Midi
    B. Porte de la Prouesse Divine
    C. Porte de la Gloire occidentale
    D. Porte de la Gloire orientale
    E. Tours d'angle
    F. Porte de l'Harmonie Suprême
    G. Salle de l'Harmonie Suprême
    H. Salle de la Prouesse Militaire
    J. Salle de la Gloire Littéraire
    K. Trois places du Sud
    L. Palais de Pureté Céleste
    M. Jardin impérial
    N. Palais de la Nourriture de l'Esprit
    O. Palais de la Longévité

     

     

    La Cité est le palais impérial de Pékin dont la construction fut ordonnée par Yongle, troisième empereur Ming, et réalisée entre 1407 et 1420.

     

     

      Afficher l'image d'origine

     

     

     

    Parmi les 12 signes astrologiques traditionnellement chinois, le dragon se classe à la 5e place, il est le seul signe qui n'existe pas du tout dans la vie réelle.

    Pour les Chinois, le dragon est le dominant de tous les animaux, doté d'un pouvoir tout puissant, fort et capable de tout, c'est pourquoi les Chinois se font appeler aussi « les descendants du dragon ».

     

    le dragon est devenu spontanément un symbole de droit et de haute position, il en résulte que tous les empereurs de l'époque se déclaraient les « fils du vrai dragon ».

     

     

    Les dragons de la Cité interdite

     

     

    A la Cité interdite, le palais impérial qui conserve la culture et l'histoire de milliers d'années en Chine, est le lieu qui a connu le passage des 24 empereurs des dynasties Ming et Qing durant les 600 années précédentes.

     

    Par conséquent, les signes du dragon se font remarquer partout ici, la culture du dragon se dévoile dans toute son authenticité.

     

     

    Pour mieux connaître la culture et l'histoire de la Cité interdite, on a invité un présentateur volontaire de ce monument historique, monsieur Gao Tongsheng, il va nous y emmener pour voir les dragons et nous donner un maximum de détails.

    « il y a beaucoup de dragons à la Cité interdite, ils sont innombrables, sur les toits des palais, les avant-toits, les piliers principaux, les marches, etc. Sans compter les trônes des empereurs, qui portent le nom de « chaises du dragon », les vêtements des empereurs s'appellent « robe impériale », quant aux  lits qui se trouvent dans les chambres des empereurs, on les appelle les « lits des dragons ».

     

    Vous voyez, les dragons sont partout et les compter, risque de prendre beaucoup de temps. »

     

    Le matin, quand la porte de la Cité interdite s'ouvre, les touristes viennent et vont sans interruption. Les uns poussent des soupirs, les autres prennent des photos avec les dragons, mais ce qui compte vraiment, c'est l'histoire que cachent les dragons.

    La porte Taihe est la plus grande porte de la cité, on y voit le palais Taihe en face. Si on le regarde de loin, nous ne pouvons rater le ciel bleu, les tuiles jaunes, les murs peints en rouge, la terre en jade blanc, c'est un paysage gigantesque qui s'offre a nous. Le palais Taihe, considéré comme étant le plus haut au niveau de la Cité interdite, a bien sûr le plus grand nombre de dragons, soit un total de 13, 844 dragons.

    La plupart des touristes se dépêchent vers le palais Taihe. ils posent leurs regards un peu partout , certains montent et utilisent les perrons, au point de ne pas remarquer la tête des dragons sur les piliers à l'intérieur, ces dragons ne sont pas seulement une décoration, pourquoi ? voici le témoignage de monsieur Gao :

    « maintenant on est devant le Palais Taihe, ce qui est le plus imposant ici, ce sont les marches de jade, elles ont une longueur de plus de 8 mètres. on voit aussi beaucoup de piliers, en bas desquels on trouve des têtes de dragons avec de petits trous qui permettent d'évacuer les eaux des pluies quand il pleut très fort.

    Les trois principaux palais Taihe, Zhonghe et Baohe, se dressent sur un socle de trois étages. Ayant une superficie de 2,500 mètres carrés, fabriqués en jade blanc. Pour éviter l'accumulation des eaux quand il pleut, il y a des canalisations spéciales pour les évacuer, par exemple sous forme de tête de dragon, il y en a au total 1142 têtes. Le socle se trouve plus haut au milieu et plus bas à l'entourage. Quand il pleut, les eaux s'orientent spontanément vers les environs du socle, formant le fameux « dégorgement des eaux par les dragons ». Le design de ce déplacement d'eau est bien rationnel et en même temps très romantique.

    Quand on monte plus haut, on est juste devant l'entrée du Palais Taihe, les 13,844 dragons nous brouillent la vue. L'empereur s'assiait sur la chaise du dragon. Cette image vous est certainement famillière , mais avez-vous remarqué ce que portait l'empereur ?

    La robe impériale des empereurs est utilisée lors des rencontres avec les ministres d'Etat, on y trouve bien des dessins sous forme de dragon, ce qui est en réalité beaucoup plus complexe que ce que nous l'imaginions, à part le rôle principal du dragon, on peut trouver en même temps d'autres animaux. Monsieur Gao nous présente:

    « il y a au total 9 dragons sur la robe impériale des empereurs, à part ça, on trouve le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les oiseaux, etc, on les appelle shi er zhang wen, c'est à dire l'ensemble des 12 dessins de la robe impériale. »

    Les 12 dessins se sont développés sans cesse durant des milliers d'années, chaque dessin a son propre message. Par exemple le soleil, la lune et les étoiles signifient que la bienveillance de l'empereur rayonne surle peuple. Les montagnes, symbolisent alors les caractères nobles et dignes de l'empereur qui lui permettent de bien gouverner le pays. Le dragon, qui peut aller dans le ciel et aussi sous terre, symbolise que les empereurs peuvent résoudre tous les problèmes en fonction de la réalité.

    « fu et fu, ce sont les noms des deux animaux, le tigre blanc et le cercopithèque. Le tigre est impétueux alors que le cercopithèque est intelligent. Ils constituent le caractère de l'empereur, il y va de même pour les 12 animaux des autres dessins. »

    Il fréquent que l'on porte des jugements sur la personne de l'empereur, de nous interroger s'il est sage ou pas. Mais à y réfléchir, quelles sont les caractéristiques d'un bon empereur ? en fait, si on connaît bien les sens des 12 animaux, on connait la réponse.

    Les dragons de la Cité interdite sont faits avec de la pierre ou avec du bois. Si vous voulez connaître profondément la culture et l'histoire du dragon à la Cité, il y a certainement un dragon qui ne peut être manqué, ce sont les caractères du mot chinois pour le dragon sur les inscriptions parallèles.

    Le Palais Zhonghe, l'un des trois principaux palais de la Cité, est orné d'inscriptions parallèles écrites par l'empereur Qianlong. Dans la première partie, on trouve le caractère du mot chinois pour le dragon, mais quelle est la signification de ces inscriptions ?

    « les inscriptions parallèles ici, c'est en fait une promesse, l'empereur Qianlong voulait marcher dans le ciel en conduisant une voiture dirigée par six dragons, pour être diligent et assidû dans les affaires gouvernementales. La deuxième partie signifie qu'il formulait des voeux pour tous les habitants du pays, leur souhaitant une meilleure vie. »

    Les inscriptions parallèles de la Cité interdite sont généralement sur la gouvernance de l'Etat, l'ordre dans le pays, la bienveillance des fonctionnaires, ou tout simplement des voeux de bonheur. Les dragons sont en fait une porte, à travers laquelle on peut trouver davantage de paysages, de l'art, de l'histoire, de la philosophie et de la créativité des Chinois.

    En revanche, ce qui est le plus impressionnant, ce ne sont peut-être pas les palais ou les dragons, mais la culture traditionnelle creusée sur les tuiles et filtrée à travers les arbres et les fleurs dans la Cité, tout ça nous raconte les histoires de notre passé, pour nous permettre de bien envisager notre futur.

     

     

     

     

     

    Ce palais, d'une envergure inégalée — il s'étend sur une superficie de 720000 m² — fait partie des palais les plus anciens et les mieux conservés de Chine.

      

      916

    Le nom le plus courant est « Cité interdite », qui vient du fait que son accès en était interdit au peuple à l'époque des grands empereurs chinois.

     

     

      

    Comme résidence de ces derniers, elle est devenue symbole d'interdit.

    Depuis le début du quinzième siècle, le cœur de Pékin se trouve autour de la Cité interdite, aussi appelée Palais impérial des Ming et desQing.

      

    Il s'agit du plus vaste complexe architectural de Chine:

    une véritable ville dans la ville.

      

    Elle couvre 720 000 m² et compte 9 999 pièces et 50 hectares de jardins. Si la tradition se limite à 9 999 pièces, c'est parce que seules leurs divinités avaient le droit de construire un palais comprenant 10 000 pièces.

      

    Le nombre 10 000 représente symboliquement « une infinité dénombrable » en Chine. De ce fait, les hommes ont essayé de se rapprocher aussi près que possible de leur idéal de perfection.

     

     

    916

     

     

     

    La construction de la Cité interdite a duré 14 ans et plus d'un million d'ouvriers y auraient travaillé.

     

     

    cite interdite

      

      

    Entre 1420 et1911, un total de 24 empereurs y ont résidé.

      

    On l'appelle la Cité interdite parce qu'elle était réservée à l'empereur, à sa famille et aux gens qui travaillaient pour lui.

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Avant 1924, année où elle a été ouverte au public, personne d'autre n'avait le droit de s'en approcher ni même de la regarder.

     

     

      916

      

      

    L’architecture a divisé la Cité Interdite en deux parties :

      

      

    la cour extérieure et la cour intérieure.

      

      

      

    La Cour extérieure, où le souverain recevait ses ministres et présidait les grandes cérémonies officielles, abrite

    la salle de l’Harmonie Suprême (Taihe),

    la salle de l’Harmonie Parfaite (Zhonghe) et

     

     

    916  

      

    la Salle de l’Harmonie Préservée (Baohe) ainsi que les bâtiments latéraux principaux, dont

     

     

    Fichier:Forbidden City Imperial Guardian Lions.jpg

      

      

    la salle de la Gloire Littéraire (Wenhua) et

      

      

    la Salle des Prouesse Militaire (Wuying).

      

      

    La cour intérieure comprend surtout le palais de la Pureté Céleste (Qianqing),

      

      

    la salle de l’Union (Jiaotai) et

    le palais de la Tranquillité Terrestre (Kunning), qui sont entourés respectivement par

      

    Fichier:Détail toiture Cité interdite.jpg

     

     

     

    les six Palais de l’Est et les Six Palais de l’Ouest.

      

    La cour intérieure servait de cabinet de travail à l’empereur et d’appartements à la famille impériale et aux concubines.

      

     

     

    Fichier:Forbidden city colors.JPG

      

      

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De nos jours, il est devenu un musée qui conserve les trésors impériaux de la civilisation chinoise ancienne.

      

    la Cité interdite est l'un des sites les plus visités en Chine.

      

    La Cité Interdite a été profondément rénovée.

      

    Elle a été inscrite au patrimoine mondial de l’humanité en 1987 par l'UNESCO.

      

    C'est aussi la plus grande collection de constructions en bois au monde.

     

    article écrit par STEPHANE -

    http://chine-imperiale.blogspot.fr/search/label/cit%C3%A9%20interdite

     

     

     

     

     

     

     

    Maquette de la CITE INTERDITE

     

     

     

     

    « BIJOUX et ORNEMENTS de CHEVEUXUne étrange école en Chine »

    Tags Tags : , , , ,