• La CHINE - la préhistoire......

      

      

      

    La civilisation chinoise est une des civilisations les plus anciennes.

      

    Depuis plus    de 4000 ans, des dynasties successives ont développé un système bureaucratique élaboré, donnant aux paysans chinois un avantage important par rapport aux nomades et aux montagnards voisins. La    civilisation chinoise a pu exister en tant que telle par le développement d'une idéologie nationale commune basée suivant les époques sur les rites ancestraux et chamaniques, le confucianisme, le    taoïsme ou le bouddhisme et par une langue écrite commune qui permet de créer un lien entre les différents dialectes qui, s'ils se prononcent différemment, s'écrivent de la même manière.

      

    Lorsque    la Chine fut conquise par les tribus nomades du Nord, comme les Mongols au XIIIe siècle, les envahisseurs adoptèrent tôt ou tard les coutumes de la civilisation    chinoise et réutilisèrent le système administratif Han pour gouverner l'empire. La culture chinoise a ainsi pu se développer de façon progressive et durable.

     

      

          

    La Chine a été habitée il y a plus d'un million d'années par l'Homo erectus. Les fouilles de Lantian et    Yuanmou révèlent des habitations précoces. Les hommes modernes ont probablement atteint la Chine il y a 75.000 ans, et vers 7500 av. J.-C. ont développé une économie agricole basée sur le millet,    le porc, le chien et le poulet (il existe quelques incertitudes sur les dates : les preuves archéologiques sont rares).

      

      

      

    Le paléolithique Alors qu'en Chine du Nord l'industrie sur galet, aux outils grossiers et d'évolution lente, qui caractérise la préhistoire chinoise, a commencé vers 25000 av JC à évoluer vers le microlithisme, la Chine du Sud se distingue par la perpétuation des traits les plus archaïques, jusqu'à sa phase finale (Hoabinhien) de 10000 à 5000 av JC.

    La culture néolithique la plus connue est celle de Yangshao. Elle est datée des Ve et IVe millénaire av. J.-C. et s'est développée dans la plaine centrale, au Henan, au Shanxi et au Shaanxi, avant de s'étendre au sud vers le Yangzi Jiang et à l'ouest vers le Gansu et le Qinghai. Son site le plus représentatif est celui du village de Banpo, près de Xi'an dans le Shaanxi. Plus à l'est, au Shandong, se trouvait la culture à peu près contemporaine de Dawenkou, surtout connue grâce à ses sépultures. L'économie de ces deux cultures était basée sur le millet. Plus au sud, dans les provinces maritimes du Jiangsu et du Zhejiang, le riz a été cultivé dès l'an -5000, mais dans le cadre de cultures qui n'étaient certainement pas chinoises. Elles étaient plutôt liées aux îles du Pacifique.

     

    Au Shandong, la culture de Longshan succède à celle de Dawenkou durant la première moitié du IIIe millénaire av. J.-C. Elle est caractérisée par une poterie noire très fine, une hiérarchisation sociale poussée et des villages souvent protégés par des enceintes en terre damée.    Des principautés dirigées par une élite commencent à se former. L'élevage du mouton et du bœuf fait son apparition, ainsi que la culture du blé et de l'orge. Cette culture s'étend sur la plaine    centrale et correspond sans doute à la période des « dix mille royaumes » (wan guo) dont parlent les textes chinois. La civilisation chinoise de l'âge du bronze, au IIe millénaire    av. J.-C. est fille de la culture de Longshan.

      

     

    Histoire de la Chine

     

     

    La dynastie Xia

    Il n’y a pas vraiment de preuves montrant que la dynastie Xia ait existé. On a trouvé des signes de l’existence d’une dynastie qui daté du 21ème siècle avant J.C. Par exemple, de la vaisselle en bronze fut trouvée à Erlitou au nord de la Chine 1975. Dans tous les cas on est sur qu’il y a eu quelque chose qui a précédé la dynastie Shang.

     

    La dynastie Shang.

    L’origine de la dynastie Shang se trouve dans la province de Henan, prés  de la « Yellow river ». Cette dynastie est aussi appelé la dynastie Yin. Le roi Tang fonda la dynastie Shang en  renversant le dernier roi de la dynastie Xia qui a perdu sa place au paradis à cause de son style de vie.

     

    La dynastie Zhou.

    Pour ceux qui étudient la philosophie chinoise, la dynastie est très intéressante car c’est durant cette période que vécurent les plus grand philosophes Chinois.

     

    La dynastie des Qin.

    Les Qin était l’un des sept royaumes qui c’est battu pour maîtriser l’empire autour des années 300 AVJC. Le roi des Zhou était toujours le leader de l’empire, mais il ne pouvait prendre aucune décision.Les Qing viennent de la province de Shaanxi à l’ouest. Leur état fut fondé au 9ème siècle AVJC.

     

    La dynastie Han de l’ouest.

    La chute de la dynastie Qin et la formation de la dynastie Han. Le premier empereur de la dynastie Qin, Qin Shi Huang Di mourut en 210 AVJC pendant un voyage d’inspection. Son second fils qui prix le nom de Er Shi Huang Di  hérita du trône. Il fut tué en 207 AVJC par l’eunuque Chao Gao.

     

    La dynastie Xin.

    Wang Mang était le neveu des associer de l’empereur Yuan Di et fut le plus jeune empereur régent. En l’an 9 APJC il s’autoproclama empereur et fonda la dynastie des Xin (Xin=renouveau).  Il essaya de contrôler le pouvoir des propriétaires terriens en nationalisant tous les domaines et serfs. Il voulait répartir les terres entre les paysans.

     

    La dynastie Han de l’est

    Cette dynastie porte ce nom tout simplement parce que sa capitale se trouve à l’est. La dynastie reconstruite n’a jamais eu un aussi grand pouvoir que la dynastie des Han, depuis le début, les empereurs ont du se battre contre les propriétaires terriens.

     

    Les Trois Empires.

    Le temps des Trois Empires fut immortalisé dans San Guo Yanyi, le fameux roman Les Trois Empires, qui parlait de la confusion faite entre la chute de la dernière dynastie des Han et la lutte pour avoir le pouvoir en Chine. La chute de la dynastie Han et le développement des Trois Empires.

     

    La dynastie Jin.

    La dynastie Jin est aussi divisé entre la dynastie Jin de l'ouest et de l'est. La dynastie Jin de l'ouest commença en 265 pour se terminer en 316, et à partir de 280 la Chine fut pour un moment assez bref réunifié. La dynastie Jin de l'est alla de 316 à 420.

     

    Dynastie du nord et du sud

    La Chine était à cette époque divisée en un seul État au sud et plein de petits États au nord depuis 316, l'année ou les Hun prirent le pouvoir a Chang'an.  Avec la chute de la dynastie Jin de l'est en 420, une période de fragmentation en plusieurs petits États arriva dans le sud et dura plus de 150ans, jusqu'en 589 quand la très courte dynastie Sui réunifia la Chine pour un très petit moment.

     

    La dynastie Sui

    La dynastie Sui vient de l'empire Zhou, l'un des trois plus petits empires qui reste de la dynastie Wei, une des seize dynasties dans le nord de la Chine. En 577, le dirigeant de la dynastie Zhou du nord put unifier le nord de la Chine quand il conquit l'État du Qi.

     

    La dynastie Tang

    En ce qui concerne la politique et la culture, elles atteignirent leur apogée durant cette dynastie. Durant l'ère des Tang, le bouddhisme a vu son pouvoir et sa richesse augmenter. Les religions étrangères comme l'islam, le Judaïsme et le christianisme purent faire leur premier pas en Chine durant le règne du second empereur Tang Gao Zong.

     

    L'impératrice Wu Ze Tian

    Wu Ze Tian fut la seule femme à prendre officiellement le titre d'impératrice en Chine et qui fonda sa propre dynastie. Elle fut bannie par les confucianistes, on ne disait que du mal d'elle même si elle n'a rien fait de pire que ces prédécesseurs masculins: elle a tué tout ceux qui pouvait arriver au trône même s'ils étaient de sa propre famille et fit tout son possible pour garder le pouvoir.

     

    Les cinq dynasties

    La période allant de 907 à 960 est connu sous le nom de période des cinq dynasties. Les cinq dynastie font références au cinq dynastie du nord.

     

    « Les Caractères chinois et leur prévalence en ChineCHINE 1860 »