• BIJOUX et ORNEMENTS de CHEVEUX

     

     

     

    Ornements de cheveux

     

    Epingles et pinces à cheveux étaient des façons de s'embellir quotidiennes dans la Chine ancienne. Sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), les ornements des chevelures féminines exprimaient la pensée traditionnelle Chinoise et sa culture par des techniques exquises et sophistiquées.

    Le terme générique pour les épingles et pinces à cheveux est "ji" (笄).Un "ji" à une seule branche maintient en place les cheveux enroulés, un "ji" à deux branches est un accessoire de la coiffure en lui-même. En Chine, avant la dynastie Qing, les hommes ainsi que les femmes portaient un chignon maintenu en place par un "ji".
    Les créations à la mode et les motifs variés de ces "ji" les rendaient l'ornement favori des femmes de toutes les couches sociales.

    Fabriqués dans des matériaux qui incluaient le jade, l'or, l'argent, l'ivoire, le bronze et le bois sculpté, le style , la matière et le travail d'artiste de ces ornements de cheveux reflétaient à la fois un statut social et une culture ethnique Chinoise.

    Les motifs, le travail artistique, les matières et le nombre d'ornements qu'une femme portait étaient significatifs de son rang social. L'étiquette féodale définissait le style d'ornements de cheveux que les femmes portaient lors d'occasions formelles, telles qu'un mariage ou des cérémonies à la Cour.

    Le "buyao", épingle à cheveux élaborée, était un ornement de cheveux exquis dénotant un statut noble. Souvent incrusté de pierres précieuses et comportant des motifs sculptés, la principale caractéristique du "buyao" était ses pendants qui mettaient en valeur le visage ainsi encadré de la propriétaire et "dansaient" quand elle bougeait, d'où le nom "buyao" qui signifie littéralement "secoué quand vous bougez".Cet ornement était généralement en or, en forme de dragon ou de phénix et orné de perles ou de jade.

    Ornements de cheveux

    Les ornements de cheveux portés par les femmes fortunées prenaient aussi la forme de fleurs en or incrustées de pierres précieuses représentant des fleurs ou des animaux.

    Parmi les motifs décoratifs populaires, on trouvait des oiseaux et des animaux fastes comme le dragon, le phénix, la grue, le cerf et les douze animaux du zodiaque Chinois. Le cerf était considéré comme un animal favorable car sa prononciation en chinois (鹿 lù ) ressemble à celle de "six" qui annonce la réussite. Les épingles en forme de canard mandarin annonçaient le Bonheur conjugal.

    Des motifs de fleurs et d'arbres fruitiers représentaient la pivoine, la fleur de lotus, le prunier, la goyave et l'asphodèle. Les cinq pétales de la fleur de prunier représentaient des bienfaits, un salaire élevé, la longévité, la chance et la santé.
    Des motifs représentant des objets fastes incluaient des instruments de musique, des pièces d'échec, des caractères de calligraphie et les "quatre trésors de l'atelier du lettré", à savoir le pinceau de calligraphie, le bâton d'encre, la pierre à encrer et le papier.

    Mais pour les femmes de la Chine ancienne, le "ji" était plus qu'un simple ornement de cheveux. La cérémonie du "ji" où l'on offrait une épingle à cheveux à une jeune fille quand elle atteignait ses quinze ans, était un rite de passage signifiant qu'elle était en âge de se marier.

    Une épingle à cheveux fonctionnait aussi comme un gage d'amour. Dans le passé, lorsque des amoureux Chinois étaient forcés de se séparer, ils partageaient souvent une épingle, chacun en conservant en permanence une moitié avec eux jusqu'à ce qu'ils soient réunis.

    Ornements de cheveux

     

     
     
     
     
     
     
    « Les CONCUBINES de l'EMPEREUR de CHINELa CITE INTERDITE »